Paris

paris

Pourquoi l’endocrinologie en Ile de France?  

L’offre de stages est remarquable : de nombreux stages de diabétologie, endocrinologie, thyroïde, gynécologie, explorations fonctionnelles etc sont accessibles.

De quoi se construire un internat adapté à ses envies : des stages généraux comme des stages ultra-spécialisés, des stages prenants à des plus softs.

Compte tenu du nombre de possibilités, on ne repasse pas dans les mêmes services.

 

Les terrains de stages en été 2017 :

4 stages sont demandés en endocrinologie-diabétologie.

Habituellement, on réalise au moins un stage dans un service orienté diabétologie (Cochin, Pitié Salpétrière, Lariboisière) et un stage orienté endocrinologie (Cochin, Kremlin Bicêtre).
Les deux autres stages s’effectuent en fonction de ses préférences, il est possible d’effectuer deux stages orientés ou d’aller dans certains services avec activités mixtes (Pr Bruckert à la Pitié, A. Paré, St Antoine).

Les stages proposés entre parenthèses sont des exemples et non une liste exhaustive.

 

Stages ayant l’agrément pour le DES d’endocrinologie :

Diabétologie Cochin (Pr Larger), endocrinologie Cochin (Pr Bertherat), diabétologie St Joseph (Dr Huet), diabétologie-nutrition HEGP (Pr Czenichow), diabétologie Lariboisière (Pr Gauthier), diabétologie Pitié Salpétrière (Pr Hartemann),  endocrinologie et médecine de la reproduction Pitié Salpétrière (Pr Touraine), endocrinologie et maladies métaboliques (Pr Bruckert), unité thyroïde et tumeurs endocrines Pitié Salpétrière (Pr Leenhardt), endocrinologie-diabétologie St Antoine (Pr Christin-Maitre), endocrinologie-diabétologie A. Mignot (Pr Berressi), endocrinologie-diabétologie CH Sud Francilien (Dr Penfornis), endocrinologie-diabétologie Poissy St Germain (Dr Mathe), endocrinologie-diabétologie A. Paré (Pr Raffin-Sanson), diabétologie Avicennes (Pr REACH), endocrinologie Kremlin Bicêtre (Pr Chanson), tumeurs endocrines-médecine nucléaire Institut Gustave Roussy (Pr Schlumberger), endocrinologie-diabétologie S. Veil (Dr Lachgar).

 

Hors filières souvent choisis par les internes d’endocrinologie :

Parmi les 4 stages libres, il est fréquent d’en réaliser certains dans d’autres spécialités et d’autres plus proche de l’endocrinologie.

Dans les autres spécialités, la cardiologie, la néphrologie, et la médecine interne sont souvent prisées. Cela peut être une bonne occasion de valider sa périphérie (1 semestre obligatoire), les hôpitaux de Foch (Suresnes), Versailles (A. Mignot) et St Joseph sont régulierement choisis.

Les évaluations sont sur le site du SIHP (mais protégés par un mot de passe pour les adhérents …).

 

Pour les stages « proches » de l’endocrinologie :

  • La nutrition : Pitié Salpétrière (Pr Oppert) et HEGP (Pr Czenichow)
  • La gynécologie médicale (les services du Pr Touraine (Pitié Salpétrière) et du Pr Christin-Maitre St Antoine), ainsi que certains stages d’AMP sont disponibles
  • La médecine nucléaire, avec certains services très orientés thyroïde (Pitié Salpétrière Pr Leenhardt, IGR Pr Schlumberger et Cochin Pr Clerc)
  • HTA à l’HEGP (relié à la médecine nucléaire)
  • Explorations fonctionnelles (Bichat et HEGP)

 

 

L’internat d’endocrinologie à Paris :

Il y a actuellement 11 internes par promotion.

L’internat se dessine souvent en cours de route. Certains vont plus s’orienter vers la diabétologie (2 stages en diabétologie, 1 stage en endocrinologie et des hors fillière en nutrition, cardiologie, néphrologie), d’autres plus vers l’endocrinologie (2 stages en endocrinologie, 1 stage en diabétologie, hors filliére en médecine nucléaire et médecine interne), et d’autres rester généraliste.

Avec la réforme, cela va surement se modifier un peu …

Les masters 2 sont facilement accessible, l’obtention d’une bourse plus aléatoire.

Les inter-CHU et stages à l’étranger sont également possibles.

Pour les postes, il existe de nombreuses possibilité de clinicat ou d’assistanat, plus ou moins proche du centre de Paris. On n’a pas toujours celui qu’on voulait exactement, mais il est rare de ne rien avoir au final.

 

La formation théorique :

Les cours sont répartis sur 3 ans avec 5 modules (diabétologie, thyroïde-calcium, hypophyse-surrénales, gynécologie médicale, nutrition.

Les cours ont lieu le jeudi après-midi.

De nombreux DU reconnus ont lieu à Paris : pathologie hypothalamique et hypophysaire (Bicêtre), tumeurs endocrines (IGR et Paris 5), DU transition (Paris 6/5), DU éducation thérapeutique

Les Journées Nationales de DES d’endocrinologie, ont habituellement lieu à Paris.

 

Coordonnées utiles :

Coordonnateur régional du DES : Pr Jean-François GAUTHIER, hôpital Lariboisière

Référents internes locaux de la spécialité 2016/2017

Réferent UNITED : Clotilde Saïe (coordonnées, nous contacter)

Référent SIHP : Diane Cécile Gauthier (coordonnées, nous contacter)

 

Syndicat des internes des hôpitaux parisiens

Share Button