Warning: Illegal string offset 'filter' in /homepages/34/d542689811/htdocs/clickandbuilds/WordPress/MyCMS2/wp-includes/taxonomy.php on line 1442

Warning: Illegal string offset 'filter' in /homepages/34/d542689811/htdocs/clickandbuilds/WordPress/MyCMS2/wp-includes/taxonomy.php on line 1442

Revenir à Région Sud-Ouest

Toulouse


Warning: Illegal string offset 'filter' in /homepages/34/d542689811/htdocs/clickandbuilds/WordPress/MyCMS2/wp-includes/taxonomy.php on line 1442

Mise à jour juillet 2019

DES endocrinologie – diabétologie – nutrition à Toulouse

Sommaire :
1) La formation pratique
2) La formation théorique
3) Le post internat
4) L’ambiance entre internes
5) L’organisation des gardes et des repos de garde
6) Les interCHU
7) L’accès à la formation d’écho et cytoponction thyroïdienne, et PMA
8) L’importance du classement dans la promo d’endoc
9) La qualité de vie dans la région
10) Le logement – I’internat
11) Les coordonnées utiles

1) La formation pratique :
Sur le plan hospitalier au CHU, il y a 3 services, diabétologie et nutrition à RANGUEIL et endocrinologie à LARREY :
Diabétologie avec 4 secteurs :

 

  • hospitalisation traditionnelle (pieds, découverte, déséquilibre, suivi, autre),
  • hospitalisation éducation (DT1, DT2, insulinothérapie fonctionnelle),
  • hospitalisation pompe à insuline (mise en place, suivi, ITF),
  • et HDJ (bilan de suivi, éducation…).

Nutrition avec 2 secteurs (HDS et HDJ) :

  • PEC obésité (chirurgicale et non chirurgicale),
  • et TCA (anorexie, boulimie, vomissements).

Endocrinologie avec 3 secteurs :

  • Hospitalisation traditionnelle (corticosurrénalome, adénome hypophysaire, hyperparathyroïdie, tumeurs neuroendocrines, phéo, et d’autres),
  • HDJ (suivi de cancer thyroïdien, adénome hypophysaire, hyperparathyroïdie, orbitopathie basedowienne et d’autres),
  • et consultations/avis, réunion neuroradio hypophyse (1 mardi/2), différentes RCP incacomète, renaten…

 

La maquette de l’internat d’EDN à Toulouse est constituée comme suit :

1ère année : stage diabéto CHU (6 mois) obligatoire pour tout le monde – 2 internes par semestre : passage au tradi et vous tournez au bout des 3 mois (peut être amené à être modifié) et soit endocrino CHU (6 mois – 1 interne) soit nutrition CHU (6 mois – 1 interne).
2e – 3e année : on favorise les périph (2 stages à faire de 6 mois chacun) : Salies du Salat (à 45min de Toulouse), éducation thérapeutique hygiénodiététique (hospitalisation de 3 semaines), et diabétologie ++. Albi, Tarbes, Carcassonne, Tahiti (actuellement fermé) soit dans la filière (diabéto ++) soit en hors filière (médecine interne, néphro, …). Pour les périph, vous devez en faire 1 en hors filière, et 1 dans la filière. En dehors des périph, vous pouvez passer au CHU en « stage d’intérêt » (1 à faire) (diabéto pédia (6 mois), endocrino pédia (6 mois), diabète gestationnel (3 mois)/ménopause (3 mois), HTA, médecine nucléaire, gériatrie…). Vous passez aussi dans le stage dans lequel vous n’êtes pas passé en 1ère année (soit endoc soit nutrition – 6 mois).
4e année : vous repassez dans les 3 stages principaux (reste encore à bien définir) : diabéto CHU, endocrino CHU, nutrition CHU.

2) La formation théorique:
– les vidéos SIDES-SNG de spé obligatoires : environ 70 vidéos d’une durée moyenne de 30 min, à voir avant la fin de la 1ère année d’internat. Pas d’examen pour le moment.
– les staffs de stage
– les réunions biblio : 1 x / mois (sauf l’été) avec 1 article en diabéto, 1 en nutrition, 1 en endocrino. 1 interne présente 1 article, et on tourne, également les cours par les internes : un vendredi après-midi par mois (sauf l’été), fait par 2 internes sous la supervision d’un PH. Cours de 2-3 h environ (actuellement en stand by, mais on y travaille).
– les journées interrégionales (avec Bordeaux et Limoges) : vendredi toute la journée et samedi jusqu’à 13h, 1 fois par semestre (souvent fin septembre, et fin avril).
– les journées nationales : 2 jours en janvier.
– les congrès payés par les labos, et les soirées labos sur Toulouse.

3) Le post internat

Concernant le post internat, il y a 2 CCA de diabéto, soit un poste par an, 1 CCA d’endocrino soit un poste tous les 2 ans, et 1 CCA de nutrition également. Tout le monde n’a pas accès au clinicat, ou alors avec de l’attente, mais pas mal de proposition de poste sur le reste de la France.
Les chefs exigent de plus en plus la détention d’un master 2 de recherche pour accéder au clinicat. On peut faire le master 1 pendant la 2e ou 3e année de l’internat, et on peut s‘arrêter 1 an (idéalement entre la fin de la 3e année et le début de la 4e année d’internat, en demandant des bourses) pour faire le master 2, ou alors, on peut le faire une fois l’internat terminé (plus difficile d’avoir une bourse).
Il existe pour le moment quatre postes d’assistanat, où on voit un peu de tout (certains sont plus tournés nutrition) : Carcassonne, Tarbes, Auch, Albi.

4) L’ambiance entre internes

Il y a 4 internes par promo depuis plusieurs années.
L’ambiance est très bonne, très majoritairement féminine pour l’instant, on s’entend bien, on discute à chaque fois pour la répartition des stages, on fait des soirées entre nous, on n’est pas très nombreuseux. C’est chouette, ambiance bisounours (moi à mon bisounours je lui fais des bisous).

5) L’organisation des gardes et des repos de garde

Pour le moment, mais ça peut changer, 2 semestres de gardes aux urgences générales du CHU (lorsque vous êtes en stage au CHU), exclusivement à l’AMCT (les box) de l’hôpital Rangueil et vous participez au planning des gardes dans les périphériques.
Toujours un repos de garde, pas de problème de ce côté-là.
Pas de garde dans la spé, samedi matin astreinte uniquement en diabéto (4 fois/ semestre max en fonction du nombre d’internes).
En périph c’est variable, mais habituellement c’est plus cool.

6) Les inter-CHU

Possibles, il faut faire un projet et le soumettre aux chefs. Certaines d’entre nous sont allées à Paris, et à Marseille.

7) L’accès à la formation d’échographie et cytoponction thyroïdienne, et PMA

* Echographie thyroïdienne et cytoponction : possible, il faut un peu négocier pour se faire former par un radiologue au CHU mais un médecin dans un hôpital de Toulouse nous accueille, possibilité sur l’hôpital de Tarbes.
* PMA : très compliquée à Toulouse. C’est plutôt les gynécos qui le font.

8) L’importance du classement dans la promo d’endocrinologie

Forcément, la 1ère de la promo au classement peut plus facilement décider quel stage choisir, mais par expérience, on discute entre nous et on s‘arrange au mieux.

9) La qualité de vie dans la région

On n’est pas mal du tout dans le Sud : le soleil une bonne partie de l’année, la montagne avec les pistes de ski à portée de mains, et la mer n’est pas très loin non plus. Les gens sont accueillants et généreux, et il n’y a pas le stress des grandes villes (transports fluides, circulation pas si bouchée que ça), ambiance sudiste quoi !

10) Le logement – l’internat

Vous pouvez loger à l’internat du CHU Rangueil la 1ère année de votre internat pour un loyer très bas (200€/ mois environ). Il y a aussi possibilité de loger dans les internats lors de vos stages en périphérie.
Il y a régulièrement des soirées à l’internat, une piscine, ou des évènements organisés (ski, surf).
Pour les logements privés, il y a pas mal de collocs entre internes si vous voulez

11) Coordonnées utiles
• Coordonnateur du DES EDN : Pr Hélène HANAIRE, Hôpital Rangueil, service de diabétologie, 1 Avenue du Professeur Jean Poulhès, 31400 Toulouse, mail : hanaire.h@chu-toulouse.fr.
• Coordonnateur du DESc Nutrition : Dr Emilie Montastier, Hôpital Rangueil, service de nutrition, 1 Avenue du Professeur Jean Poulhès, 31400 Toulouse, mail : montastier.e@chu-toulouse.fr.
• Référent interne local (on fait dans le local) de la spécialité 2019-2020 :
Jean-Baptiste PONS DEL REY 07 50 36 07 78, mail :
• Site de l’internat de médecine de Toulouse : https://www.internatmedecinetoulouse.com

Association des Internes des Hôpitaux de Toulouse

facebook.com/Internatdemedecinetoulouse/

Share Button